Attention aux arnaques de l’été !

Qu’il est doux l’été d’avoir l’esprit plus léger et l’humeur joyeuse… Mais gare aux pratiques malhonnêtes qui sont plus fréquentes sur le chemin des vacances !

Votre location de vacances ne correspond pas aux critères annoncés

Vous aviez loué un appartement de 3 chambres qui n’en contient que 2 ? La mer, censée se trouver à 200 mètres de là se situe plutôt à cinq bornes de votre résidence ? Eh bien, on ne le répétera jamais assez mais il faut se renseigner au préalable avant de conclure toute forme de réservation ! Pourquoi ? Parce que la possibilité d’obtenir un dédommagement est rare et qu’en plus, vous risqueriez de ne plus pouvoir vous loger le reste de vos vacances. En effet, si vous n’avez versé qu’un acompte pour le logement en question, vous pouvez, au moment de l’état des lieux à votre arrivée, relever tous les manquements et refuser de payer le solde. Mais dans ce cas, le propriétaire risque de vous obliger à déguerpir et allez perdre du temps à déposer une plainte et chercher un autre logement (et en période estivale, bonjour la galère !). Du coup, mieux vaut agir en amont pour vous éviter ce genre de déconvenue.

1)      Fuyez devant les annonces trop attractives ! C’est-à-dire : un prix bas + une situation idyllique + un logement spacieux, moderne et suréquipé = arnaque assurée !

2)      Demandez des photos complémentaires, à savoir des images spécifiques que votre interlocuteur ne peut pas avoir en stock ou à aller voler facilement sur le net. Ex : Vue sud de l’appartement, entrée, seuil de porte….

3)      Les échanges par e-mail, c’est bien ; le téléphone, c’est encore mieux ! En effet, les arnaqueurs opèrent très peu par téléphone puisqu’ils sont souvent à l’autre bout du monde. Appeler le propriétaire permet également de s’assurer que celui-ci est facilement joignable, ce qui est plus sûr. Enfin, l’analyse de la voix et du discours (accents, incohérences…) permet d’avoir un ressenti. En cas de doutes, faites confiance à votre instinct !

4)      Si vous optez donc pour le téléphone, posez des questions à votre interlocuteur sur la région, les bons restaurants, les visites culturelles, etc. Comme les arnaqueurs opèrent de l’étranger, ils n’ont certainement jamais mis les pieds à l’endroit où vous désirez séjourner. Meilleure tactique : demandez-lui s’il est facile de rejoindre à pieds la plage de Caperoule (nom issu de votre imagination). Si ce dernier vous répond par l’affirmative, c’est une arnaque ! La bonne réponse aurait été : je ne connais pas cette plage.

5)      Choisissez les bons sites de réservation ou opérer via une agence professionnelle intermédiaire. Abusez des sites tels que Tripadvisor avec les commentaires des vacanciers.

6)      Le contrat de location est obligatoire. Très important car il contient les coordonnées complètes du propriétaire, la description du logement (surface, nombre de pièces, équipement), les clauses spécifiques (animaux ou non, accès pour les personnes à mobilité réduite, etc.). Le contrat doit être réalisé en 2 exemplaires, signé par le loueur et vous. Quand vous arrivez sur votre lieu de villégiature, il est donc impératif de faire un état de lieu en présence du loueur.

7)      Un acompte de 30% maximum (montant fixé par la loi). Il est normal pour le propriétaire (ou son intermédiaire) de demander un acompte pour bloquer la réservation. Le principe est fort simple… vous annulez, il garde l’argent déjà versé et peut s’il le souhaite vous réclamer l’intégralité du prix de la location… Méfiance donc, on n’annule pas comme ça ! Et cela vaut dans les deux sens. Si c’est le propriétaire qui annule votre location, il doit vous rendre votre acompte et vous êtes en droit de le poursuivre en justice pour réclamer des dommages et intérêts…

Si votre interlocuteur vous demande de payer l’acompte via Moneygram, Western Union, Mandat-Cash ou tout ce qui sort de l’ordinaire, c’est mauvais signe !

8)      Enquêtez un minimum. Google Map ou Street view vous permettra de localiser votre location. Si le village où vous séjourner est petit, appelez l’office du tourisme ou la mairie pour vous assurer qu’il n’y a pas déjà eu d’autres arnaques sur ce bien.

Enfin, le site Signal Arnaques répertorie les emails frauduleux, les noms et pseudo des arnaqueurs en matière de logement.

9)      Le double appel. Cette technique consiste, une fois le bien réservé, à faire appeler un membre de votre famille ou un ami qui demandera exactement la même période de vacances que la vôtre. Si on lui répond que le logement est disponible, c’est la preuve d’une arnaque !

 

Les marchés et leurs bons produits du terroir

Huile d’olive fruitée,  savons de Marseille,  charcuterie corse, fromage du cru, melon charentais, jambon fumé de la région… Autant de produits qui vous promettent un retour à l’authenticité et au terroir mais qui cachent souvent une origine douteuse ou une fabrication industrielle.  

Dans le Sud de la France, certaines huiles d’olive vendues sur les étals proviennent en fait d'Espagne ou d'Italie ou sont impropres à la consommation. Pour ne pas vous tromper, privilégiez les huiles dont le prix avoisine 15 euros le litre et qui ont la mention « huile d'olive de France », « huile d'olive du midi de la France », « produit de France » ou « origine France ».
Ne vous fiez pas non plus à l'adresse figurant sur la bouteille car dans bien des cas, il s'agit de l'adresse commerciale et non celle du producteur.

  • Savon de Marseille : sachez que 95% des savons de Marseille vendus dans le monde sont faux puisqu’importés de Chine ou de Turquie. L’appellation n’ayant pas été protégée, il vous faut vous fier à ces critères pour ne pas vous faire piéger :

1)      Le véritable savon de Marseille est en forme de cube, de couleur brun-vert

2)      Il possède une empreinte sur chacune de ses faces

3)      Il se compose de 72% d’huiles végétales (coco, palme ou olive), est sans parfum ni colorants.

  • La charcuterie corse

On vous l’annonce sans détour, il est très rare de trouver aujourd’hui de la véritable charcuterie corse avec des porcs de race insulaire, élevés en plein air et nourris aux glands et à la farine de châtaignes ! La faute à un AOP qui tarde à arriver… Aujourd’hui, sur les marchés corses, vous trouverez de la charcuterie industrielle fabriquée à base de porcs bretons ou d’ailleurs mais qui vous sera vendue au prix fort sous une fausse appellation.

Le saucisson d'âne est, pour sa part, une création des industriels à partir de viande congelée provenant du Brésil. Comme l'indique le site Corse.evous.fr, "La viande d'âne a bien été utilisée, mais très ponctuellement, au moment où la mécanisation a relégué les ânes au second rang. Dans les années 30 on comptait plus de 20000 bourricots. Ils ne sont plus qu'un gros millier aujourd'hui. Pas question de les charcuter!…" Quant au saucisson de sanglier, il est fait avec des porcs d'Europe de l'Est… On vous aura prévenu !

  • Le melon charentais

L'appellation « melon charentais » n'est pas protégée. Elle est utilisée pour désigner le type de melon. Une grande partie des melons charentais que vous retrouvez sur les étals viennent pour la plupart de Chine, du Maroc, d'Espagne ou d'Israël.

Bref, on ne va pas passer au crible tous les produits copiés car il y en aurait trop. Notre conseil : méfiez-vous des stands hautement colorés, avec vendeurs déguisés en costume traditionnel. Ils mettent le paquet sur la décoration traditionnelle pour cacher justement des produits qui n’en sont pas ! Enfin, posez des questions : où se situe la production ? Quel rendement ? Combien de producteurs ? Etc. En général, les producteurs du cru sont passionnés et vous parleront de leur travail avec plaisir. Si vous constatez que vous déranger plus qu’autre chose, vous pouvez avoir un doute sur l’origine et la fabrication des produits.

 

La location de voiture

Si vous choisissez de louer un véhicule, choisissez de préférence une compagnie connue et fiable. Malgré tout, sur les petites îles, les loueurs de véhicules en tout genre (scooters, quads, 4x4, limousines, etc)  pullulent et il est très pratique de faire appel à eux, surtout qu’ils se trouvent à deux pas de l’hôtel et proposent des tarifs plus qu’attractifs.

L’important est de toujours bien lire les termes du contrat de location, surtout ce qui touche aux éventuels surcoûts.  Certaines sociétés vous louent la voiture pour un kilométrage maximum, par exemple. Si vous louez une voiture dont le réservoir d’essence est quasi vide, il vous faut négocier immédiatement de ne pas avoir à la ramener le réservoir plein.

Payer pour des dommages que l’on n’a pas causés n’a rien de réjouissant. Notre conseil ? Contrôlez minutieusement votre véhicule avant de prendre la route. Vous pouvez ainsi signaler d’éventuels dommages ou anomalies à la société de location. Cela vous évitera des contestations ultérieures.

 

L’essence

Les stations autoroutières affichent toujours des tarifs exorbitants en ce qui concernent l’essence. Mieux vaut faire le plein dans les stations se situant aux sorties des autoroutes pour obtenir de meilleurs prix.

 

Le surbooking

C’est le pire cauchemar de tout voyageur prenant l’avion. Arriver à l’aéroport et se voir éjecter à l’embarquement pour cause de surbooking. C’est ce qui arrive quand une compagnie aérienne vend plus de billets qu’il n’y a de places dans l’avion. Dans ce cas-là, la compagnie doit d’abord demander s’il y a des volontaires prêts à renoncer à leur réservation en échange d’autres prestations. Dans la négative, la compagnie doit vous indemniser et vous proposer des services d’assistance (ex : nuit d’hôtel en attendant le prochain vol). Mais on vous prévient, toutes les compagnies ne coopèrent pas avec rapidité et serviabilité…


La contrefaçon

À l’étranger, il n’est pas rare de trouver des vendeurs à la sauvette, comme des boutiques fantaisistes, vendre des vêtements et lunettes de marque et des sacs de luxe contrefaits. Attention car aujourd’hui, les services des douanes sont devenus particulièrement pointilleux en la matière et vous pouvez vous retrouvez avec une amende de plusieurs milliers de francs au moment de passer la douane. En plus, l’article vous sera confisqué sur le champ.

 

Obtenir le remboursement des arrhes en cas d’annulation de l’hôtelier

Vous vous apprêtiez à partir quand vous recevez un coup de téléphone de l’hôtelier chez qui vous aviez réservé. Il ne peut plus vous accueillir ! Pire, il rechigne à vous rembourser les arrhes que vous lui aviez versées. Sachez que si vous-même aviez annulé votre séjour, l’hôtelier aurait été en droit de conserver vos arrhes selon les conditions de vente conclues au moment de la réservation. Par contre, dans le cas où l’hôtelier annule, il a l’obligation de vous les restituer en double.

 

L’addition au restaurant

Selon les pays où vous voyagez, vous découvrirez des pratiques bien différentes. En Italie, le couvert vous est facturé, tout comme en Grèce où, dans certaines régions, on vous facture le pain posé sur la table, que vous le mangiez ou non. C’est culturel et il faut s’en accommoder.

Par contre, vérifiez toujours si le montant de votre addition correspond bien à ce qui a été consommé. En pleine période touristique où les restaurants sont bondés, il n’est pas rare pour le serveur de faire une erreur. Dans certaines régions, vous constaterez même que cela est une pratique courante…

 

La restauration

Evitez les coins à touristes où l’ont vous interpelle à la criée pour vous vendre une surenchère de menus avec pêche du jour, pâtes maison et pièce de viande XXL. À coup sûr vous serez déçu(e) ! La carte est longue comme le bras donc pas un met qui ne soit pas congelé ou pire avarié, on vous refourgue un apéro à prix exorbitant et un vin bas de gamme, le tout dans une atmosphère bruyante. L’addition sera salée et en plus vous risquez d’avoir mal à l’estomac ! Privilégiez les espaces plus privés, dans des quartiers moins populaires. Si la carte des mets est restreinte c’est positif ; cela signifie que les plats sont faits maison.

 

Le taxi

Choisissez toujours un chauffeur de taxi agréé. Pour les reconnaître, ils ne sortent pas de leur véhicule pour vous proposer leur service et ne vous interpellent pas dans la rue. Dans certains pays, on distingue les chauffeurs de taxi officiel à la couleur de leur voiture. Mieux vaut donc se renseigner sur internet ou dans un guide avant votre voyage.

Si vous êtes dans un pays où il est difficile de repérer les taxis clandestins des taxis officiels, négociez toujours le prix avant de monter dans le véhicule. Il est important de demander à des locaux ou à la réception de votre hôtel, par exemple, à combien est évaluée une course hôtel-centre ville ou centre culturel – gare.  

 

Voilà, nous espérons vous avoir donné quelques pistes et avertissements pour ne pas vous faire pourrir vos vacances inutilement ! Bel été ;-)

Affichages : 800
0 Clics: 800
0 Clics: 800

Variations du prix des billets d’avion : stop à l’arnaque !

Ça y est, vous vous apprêtez à réserver ce billet d’avion pour Rome que vous aviez trouvé à bas prix sur le site d’une compagnie aérienne et voilà, son prix a augmenté de 20% en l’espace de 30 minutes !

Surpris ? Ne le soyez pas tant que ça puisque là-derrière se cachent des techniques marketing tout comme d’autres paramètres. Explications.

Le Yield Management

Cette appellation anglophone peut être traduite par « optimisation de la recette tarifaire ». Pratiquée depuis toujours par les compagnies low cost, elle a également inspiré les vols de ligne. Le principe : les compagnies aériennes définissent un nombre limité de sièges à prix réduit puis, au fur et à mesure que l’avion se remplit,  les tarifs vont prendre l’ascenseur. C’est pourquoi il est toujours conseillé de s’y prendre le plus tôt possible pour réserver son billet d’avion. Reste qu’en vous y prenant bien à l’avance, vous n’êtes pas à l’abri d’une flambée des prix en l’espace de quelques minutes…

L’IP tracking ou comment être épié sur Internet

Quand vous faites une recherche, par exemple sur le site d’easyfly.com*, l’opérateur l’enregistre et l’associe à l’adresse IP de votre ordinateur, tablette ou smartphone. Il vous propose alors un prix « Y ». Si vous ne vous décidez pas immédiatement et que vous choisissez d’aller comparer les offres ailleurs, vous aurez la mauvaise surprise de constater que le prix à été réadapté à la hausse quand vous retournerez sur easyfly.com. En effet, l’opérateur a gardé en mémoire le fait que vous aviez manifesté un intérêt pour ce trajet et il vous propose alors un prix un peu supérieur, ceci afin de vous pousser à l’achat immédiatement en vous laissant penser que le nombre de places diminue avec une répercussion sur le prix.

Pour ne plus se faire piéger, voici notre conseil : après avoir effectué une recherche de billets d’avion, il faut changer d’ordinateur (et de terminal internet) pour faire votre achat, afin que le marchand ne vous reconnaisse pas. Comme le conseille Liligo.com, vous pouvez aussi : 

  1. Utiliser un « hotspot », c’est-à-dire un réseau dont l’IP est pubilc.
  2. Débrancher et rallumer votre boîtier internet (mais cela ne fonctionne pas pour tous les fournisseurs internet)
  3. Utiliser votre Smartphone en 4G
  4. Vider votre historique de recherche et utiliser les fenêtres de navigation privée.

Trajet simple ou aller-retour

Saviez-vous que prendre deux aller distincts peut revenir meilleur marché qu’un combo aller-retour ? Ce fait résulte d’une expérience réalisée par la FRC pour son article dédié au prix du billet d’avion. La journaliste a ainsi souhaité réservé un vol Genève-Bruxelles avec Brussels Airlines, du 11 au 12 juin. En prix combiné aller-retour, il aurait fallu débourser 628 CHF. Or, pris séparément, les vols ont coûté 150 CHF, soit une différence de près de 480 CHF… Hallucinant ! La différence de prix se justifie avec les options proposées d’office dans le vol combiné, à savoir la priorité à l’embarquement, les bagages en soute, le billet remboursable. Si ces critères vous sont superflus pour une telle différence de prix, n’hésitez donc pas à varier les options avant de passer à la réservation finale.

Les diverses taxes

Tout d’abord la taxe d’aéroport qui varie en fonction de lieu de votre départ. Par exemple, à Genève, il vous en coûtera  23.75 CHF alors qu’il faudra débourser 35 CHF à Zürich (source : FRC). Une somme fixe qui paraît démesurée sur un vol low cost à 29 CHF par exemple !

Reste également les taxes de carburant qui sont incluses dans le billet acheté. Quand les compagnies aériennes achètent du carburant, elles pratiquent des couvertures de carburant leur garantissant un prix fixe sur une période déterminée. Ceci permet une certaine stabilité aux compagnies aériennes lorsque les prix du pétrole montent en flèche. Néanmoins, certaines compagnies n’hésitent pas à incluent une « surtaxe carburant » qui n’aurait pourtant plus lieu d’être aujourd’hui.  

* compagnie fictive

Affichages : 939
2 Clics: 939
2 Clics: 939

Découvrez les destinations les moins chères pour les vacances !

Les vacances représentent un budget conséquent pour le porte-monnaie des familles et pourtant, 4 Suisses sur 5 partent en voyage1 !

Il faut dire qu’en si prenant tôt, les billets d’avion sur les vols low cost sont des plus abordables (le vol aller-retour Genève-Ajaccio vous revient moins cher qu’un aller simple avec les CFF vers Zürich !) et il existe aujourd’hui des locations à prix attractif grâce à Airbnb ou aux clubs de vacances. Mais reste que les endroits qui attirent les vacanciers tels les Baléares, les îles grecques, l’Italie ou encore le Sud de la France vont vite avoir raison de votre porte-monnaie une fois sur place. Le tourisme y bat son plein, surtout en période estivale, et les prix prennent l’ascenseur.

S’il existe bien des contrées en Afrique ou en Asie où vous allez pouvoir manger un repas de roi pour moins de 5 francs et vous loger dans un hôtel très convenable pour 15 francs la nuit, le tout avec vue sur une mer paradisiaque, vous devrez débourser un bras pour vous rendre sur place en avion.   

Nous avons donc choisi de vous présenter des destinations en Europe dont les noms ne font pas forcément rêver mais qui sont des petits bijoux à visiter et où le coût de la vie vous permettra de profiter de vacances sans avoir à vous serrez la ceinture sur place (ou au retour à la maison !). Pour point de comparaison, sachez que l’indice du coût de la vie en Suisse est de 101 points en mai 2017 (source : Admin.ch).

 

La Moldavie

Niché entre la Roumanie et l'Ukraine, ce pays d’Europe est peu connu et pourtant il ne manque pas d’intérêt. Découvrez d’abord sa capitale Chisinau et passez par l'Allée des Classiques, une allée sur les bords de laquelle se trouvent 26 bustes en granit rouge représentant des auteurs de littérature roumaine. Prenez ensuite la direction du village de Criva et rendez-vous dans l'une des plus grandes grottes du monde : la grotte Emil Racovita. Autre lieu d’intérêt : les caves de Cricova. Dans ces galeries souterraines de 60 km se trouvent 30 millions de litres de vin. Dans le même esprit, vous pouvez retrouver les caves de Milestii Mici (image ci-dessous). Entre monastères, parcs naturels et lacs, la Moldavie vous réserve bien des surprises.

Là-bas, vous en aurez pour votre argent puisque l’indice du coût de la vie est de 28,37.

Pour en savoir plus, consultez le portail de la Moldavie francophone.

L’Albanie

Si vous optez pour l’Albanie, le coût de la vie y est aussi particulièrement faible (32,4). Les activités y sont nombreuses donc peu de risques de vous y ennuyer ! Pêle-mêle, nous vous suggérons de faire du rafting dans le canyon de l'Osum, de visiter la ville de Berat inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO ou d'aller farnienter sur les magnifiques plages de Dürres ou de Ksamil. Bien sûr, n'oublions pas Tirana, la capitale, une ville d'art entourée de nature où vous pourrez déguster des spécialités locales sur une terrasse (feuilles de vigne, chou farci et autres aubergines farcies au fromage). (source : www.skyscanner.fr)

 

La Roumanie

Il est vrai que la Roumanie a assez mauvaise presse puisqu’on pense tout de suite à la mendicité et la pauvreté. Mais c’est oublier les splendeurs historiques et la nature foisonnante qui la composent ! Si vous êtes fan de châteaux, palais et monastères, vous allez adorer le pays et son architecture ancienne. La contrée offre bon nombre de lieux à visiter, le tout à bas prix. La nature exceptionnelle et encore préservée permet de superbes randonnées, notamment dans les Alpes de Transylvanie où vous croiserez, peut-être, des bisons. Autre lieu incontournable : le mont Bucegi et son sphinx qui vous plonge dans un univers surnaturel. Situé dans les Carpates, c'est un lieu naturel plein de surprises.

Indice du coût de la vie : 35,6

 

La Pologne

Autre pays de l’est dont la réputation est à faire en matière de vacances, la Pologne offre des activités culturelles riches, des forêts magnifiques et le nord du pays (ci-dessous, la ville de Gdansk) vous fera penser à la Norvège, mais sans les prix prohibitifs ! Au programme : les mines de sel de Wieliczka, la forteresse teutonique de Marienbourg, le château du Wawel, la forêt de Bialowieza… Près de Gdansk dans le nord, faites escale dans la jolie ville balnéaire de Sopot et découvrez la maison tordue (cf. photo) ! Dans la capitale, nous vous recommandons le Musée Frédéric Chopin ou celui de l’histoire des juifs.  

Niveau gastronomie, les Polonais sont fiers de leur charcuterie et des incontournables piroguis, raviolis en forme de lune qui sont une vraie délicatesse.

Indice du coût de la vie : 38,1

 

La République Tchèque

Plus près de chez nous, la république tchèque est une destination moins confidentielle que les précédentes, notamment grâce à l’essor de Prague en matière de tourisme. Les prix sont donc un peu plus élevés (indice du coût de la vie : 41,4) mais restent extrêmement raisonnables. A Prague, visitez la galerie nationale, les divers châteaux, le Pont Charles ou le grand zoo puis mettez le cap à Cesky Krumlov doté d’un magnifique centre historique. Faites la tournée des festivals musicaux. Passez une paisible soirée dans le délicieux village de Loket et pourquoi ne pas oartir en excursion hors des sentiers battus dans la Šumava.

Sachez que l’un des trésors national est : la bière ! Il en existe plus de 300 sortes qui sont proposées un peu partout. À déguster avec les Předkrmy (hors-d'œuvre) tels que le jambon de Prague, les œufs à la Russe ou le saumon fumé.

La Hongrie

Nourrie de plus de 1'000 ans d’histoire, la capitale Budapest déploie sa splendeur autour du Danube. Rendue célèbre notamment grâce à ses thermes, c’est une destination de plus en plus courue mais avec des prix attractifs. Découvrez le Palais Royal, la Grande Synagogue, le Musée de la terreur, les nombreux escapes games et des musées sur des thèmes variés. Envie de pratiquer un peu de sport ? Nous vous suggérons d'aller au lac de Neusiedl, le deuxième plus grand lac de steppe en Europe centrale. Baignade, voile, planche à voile ou kitesurf, les activités ne manquent pas.

Indice du coût de la vie en Hongrie : 42,77

 

La Slovaquie

Petit pays, la Slovaquie est idéalement placée et Bratislava vaut assurément le détour. Il s'agit du pays le plus central d'Europe, avec l'aéroport de Bratislava situé à moins d'une heure de Vienne. Du parc national du Paradis slovaque au musée de Bratislava en passant par le château de Bojnice, la Slovaquie vous fera voyager entre culture et nature. On appréciera également de skier dans les Tatras durant la saison froide.

Indice du coût de la vie : 44,9

 

Le Portugal

Déjà un cran plus onéreux (indice de 49,1) mais moitié moins cher que la Suisse, nous voulions vous parlez du Portugal pour vous amener dans le sud de l’Europe, vers plus de chaleur. Lisbonne, Faro, Porto, ces villes vivantes et pleines de couleurs vous feront passer du bon temps ! Des plages, des musées et des croisières sur le Tage mais aussi, bien sûr la tour de Belem, il vous faudra partir plusieurs fois au Portugal pour découvrir toutes ses richesses.

Savourez les pasteis de nata, les nombreuses spécialités de poissons dont le bacalhau (morue) ou encore les fromages d'Azeitão.



[1] Sondage TCS, juillet 2015

Affichages : 1470
1 Clics: 1470
1 Clics: 1470

Nos idées cadeaux pas chères pour la fête des mères !

Encore une fête en perspective où il va falloir ouvrir le porte-monnaie. Car à moins d’être très doué de ses mains et offrir un cadeau « home made » qui ne provoque pas un fou rire immédiat, passer à la caisse est de bon ton quand on veut gâter sa maman.

Mais comme n’est pas Crésus qui veut, nous vous avons sélectionné une série d’articles à offrir à moins de 20 francs :

La tasse « chère Maman » à 14.95 CHF, sur Cadeaux Folies

Le livre "Deux petits pas sur le sable mouillé" à 9.60 CHF chez Payot avec une entrée de ciné gratuite.

En effet, pour tout achat de cet ouvrage, les librairies Payot vous offrent une place de cinéma pour « Et les mistrals gagnants », le documentaire qui s’inspire du livre.  Voir conditions

Des objets déco d’inspiration tropicale, H&M, dès 2.95 CHF

Imprimés fleuris et couleurs punchy sont au menu de la nouvelle collection pour la maison signée H&M. Pile dans la tendance, vous allez pouvoir composer un set : verre-bol-linge de table pour moins de 20 CHF ! Collection à découvrir sur : H&M Suisse

Le gâteau en boîte, 7.95 CHF

Également disponible sur le sympathique site Cadeaux Folies.

Le rosé Miraval, Côtes de Provence AOC, 37.5 cl, 12.95 CHF chez Manor  

Si votre maman est fan de Brad Pitt ou d’Angelina Jolie, et qu’en plus elle aime le vin, vous allez la ravir puisque ce rosé provient du domaine du couple le plus connu des tabloids ! Si l’histoire d’amour entre les deux stars n’est plus, il reste au moins le rosé du Château de Miraval qui, paraît-il, est un cru sublimissime !

Des bijoux chics à petits prix chez Tchibo, dès 14.95 CHF

Tchibo vous propose une série de bijoux sertis de cristaux Swarowski, à découvrir sur le site de l’enseigne.

Une gourde Sagaform Fresh, à 14.90 CHF pour les mamans sportives

À emporter au sport ou au bureau, cette gourde de 0,8 l est disponible en plusieurs couleurs. Avec son filtre, elle permet de mettre des morceaux de fruits ou des herbes aromatiques pour aromatiser l’eau.  Un produit design et pratique que vous trouverez sur  Galaxus.ch

Le set Mug cake, 12.95 CHF chez Depot

Voilà quelques idées qui, nous l'espérons, vous serons utiles! Et si votre budget ne permet aucune folie, ne soyez pas attristé(e) car votre maman sera déjà ravie si vous pensez à elle ce jour-là. Vous pouvez lui rendre visite, passer du temps avec elle ou l’inviter à dîner à la maison pour partager un plat de pâtes. Une grande distance vous sépare? L’envoi d’une jolie carte et un coup de fil seront sans nul doute très appréciés.

D'ici là, bonne fête à toutes les mamans!

Affichages : 1654
1 Clics: 1654
1 Clics: 1654

Notre économie va mieux !

Deux ans après l'abandon du taux plancher face à l'euro, la Suisse voit enfin ses perspectives économiques s'améliorer. Emplois, exportations, investissements, etc. les signes positifs se sont multipliés ces derniers mois.

Le FMI prévoit une croissance suisse de 1,4% en 2017 et de 1,6% en 2018. Un rebond qui sera «porté par une demande extérieure et intérieure soutenue», résume l’organisation dans son commentaire semestriel. (source: Le Temps)

Emploi et exportations

Au niveau de l'emploi, le chômage a encore diminué en mars pour passer de 3,6 à 3,4% par rapport au mois précédent. C’est dans les télécoms et dans l’industrie des machines que l’amélioration est la plus marquée. Même le recours au chômage partiel semble décélérer. La tendance n’est pas encore claire mais en janvier 2017 (derniers chiffres disponibles), 541 entreprises l’ont utilisé. C’est 48 de moins qu’un an auparavant.

Les économistes du Kof (le centre de recherches conjoncturelles, EPF Zurich) le disent sans détour: «Les solides perspectives pour l’économie suisse sont liées au développement de la zone euro». Les pays voisins vont mieux et cela se répercute sur la Suisse. Une hausse des exportations s'est ainsi fait sentir depuis le début de l'année au niveau de la chimie et du pharma (+ 4%), des métaux (+ 10%) et des machines et de l'électronique. Seul les secteurs de l'horlogerie et de la joaillerie restent à la traîne.

Inflation

Autre très bon présage: l'inflation est positive pour le 3e mois consécutif. Les prix ont augmenté de 0,2% en un mois et de 0,6% en une année. Et la Banque nationale suisse estime qu’elle va se maintenir à 0,3% en moyenne en 2017. «Le risque déflationniste s’éloigne, développe Ursina Kubli, économiste chez J. Safra Sarasin. Cette perspective redonne confiance aux consommateurs et aux entreprises.» (Source: Le Temps)

En résumé, les dépenses devraient remonter cette année, tant chez les particuliers que chez les entreprises. 

De quoi nous rendre un peu le sourire! Mais n'oublions pas toutefois que, comme la météo, l'économie n'est pas une science exacte.

Pour plus de détails, retrouvez les articles de Le Temps.

Affichages : 1524
1 Clics: 1524
1 Clics: 1524

TVA perçue en trop par Billag: réclamez votre dû!

En février 2017, le Tribunal administratif fédéral avait déjà accepté le recours d’une personne privée, qui réclamait le paiement rétroactif de la TVA payée en trop sur la redevance radio-TV. Il a dorénavant également approuvé les recours des quatre consommateurs soutenus par la FRC et ses partenaires. D’après le jugement, l’Office fédéral de la communication (OFCOM) doit ainsi rembourser aux recourants la TVA perçue en trop pour la période allant de 2005 à 2015. Pour l’heure, environ 4800 ménages et entreprises se sont inscrits auprès de la FRC, de l’ACSI et du SKS depuis le processus lancé en 2015.

La FRC a décidé de rouvrir la procédure d’inscription pour porter plainte: tout assujetti peut donc s’inscrire pour être représenté devant l’OFCOM afin d’obtenir le remboursement de la TVA perçue en trop. Il suffit pour cela de remplir le formulaire en annexant une copie de la dernière facture, ainsi qu’une procuration dûment signée. Cette étape est gratuite; aucun frais ne sera demandé.

L’Alliance des organisations de consommateurs se battra toutefois pour que tous les assujettis puissent récupérer ces montants qui ont été payés en trop.

Extrait de l'article de la FRC du 14 mars 2017.

Source image: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Affichages : 2210
4 Clics: 2210
4 Clics: 2210

Nos idées pour une St-Valentin pas chère !

Le 14 février approche à grands pas et certains tremblent déjà en constatant leur porte-monnaie vide et leur chéri(e) dans les starting block pour célébrer la fête de l’amour comme il se doit.

Bref, soit vous faites partie des personnes pour qui la St-Valentin est un jour comme un autre, soit vous êtes de ceux qui souhaitent marquer le coup en choyant votre moitié ce jour-là. Si vous appartenez à cette 2e catégorie, sachez que la St-Valentin représente une aubaine pour les fleuristes qui n’hésitent pas à gonfler les prix pour l’occasion et pour les restaurateurs qui concoctent des menus spéciaux souvent chers et pas forcément savoureux. 

Pour faire plaisir à l’être aimé, pas besoin de casser votre tirelire, un peu d’imagination, de temps et de motivation amoureuse devraient faire des merveilles !

1.      La gastronomie de l’amour

Comme le disait ma grand-mère, l’amour passe par un estomac bien rempli. Pas besoin de sortir dans un endroit huppé pour manger caviar et foie gras en sirotant une coupe de champagne afin de déclarer sa passion. On a tous un pécher mignon culinaire, un plat préféré qui ne figure pas à la carte d’un restaurant gastronomique. Purée et saucisse de veau, spaghetti carbonara, steak frites, etc. Ok ça ne fait pas très glamour mais au moins ça sera apprécié !

Si vous aimez passer du temps derrière les fourneaux, vous pouvez vous amuser à concocter des petits plats sur le thème de l’amour avec des ingrédients simples. Voici en images de quoi vous inspirer :

Le petit-déjeuner croqu’Love

Les tomates apéritives

La pizza en forme de cœur

Il vous faudra de la farine, de l’eau, du sel et de l’huile d’olive pour confectionner la pâte. Un bon tour de main pour la façonner en forme de cœur, mettre les ingrédients de votre choix, hop au four et le tour est joué ! L’effet est maxi et le budget mini ;)

 

Le gâteau surprise 

 

 

Si vous êtes un manche en cuisine, vous pouvez encore amener le restaurant chez vous en allant chercher des plats à l’emporter chez le Chinois du coin ou le traiteur libanais. Ça évite la foule du restaurant et niveau budget, ça reste raisonnable.

2.  Préparer une jolie table

Si votre repas de fête n’a pas trop d’artifices, rajoutez-en dans la présentation !

Une table sur laquelle vous aurez installé des bougies en forme de cœur ou un menu écrit à la main, façon restaurant. N’oubliez pas un peu de musique et la lumière tamisée… Hyper cliché, c’est vrai !

3.      Placer un mot d’amour dans la poche, dans le sac ou la serviette de votre amoureux/se

Petite attention toute simple mais qui sera appréciée. Placer un mot doux là où le trouvera votre cher et tendre…

Si vous avez une jolie plume, vous pouvez écrire un poème ou une liste de ses qualités que vous appréciez particulièrement.

4.      Décorez facilement une chambre ou un espace de votre appartement aux couleurs de l’amour

 Pétales de fleurs sur le lit ou ballons gonflés avec des mots doux à l’intérieur représentent une déco très romantique et facile à mettre en place !

 

5.      Un massage réalisé par vos soins, de la tête aux pieds

Inutile de payer une centaine de francs dans un institut puisque vous pouvez réaliser un massage vous-même à votre compagne/compagnon. Il vous faudra de l’huile de massage (huile d’amande douce ou autre huile végétale) et un peu d’huile de coude ! Commencez par les pieds pour finir par le cuir chevelu, divin…

 

6.      Les cadeaux pas chers faits avec amour

Une jolie idée avec ce bocal en verre rempli de fraises Tagada. Il vous reste à écrire un joli message dessus !

Des biscuits maisons en forme de cœur ou avec un mot d’amour dessus, style petit-beurre.

Une boîte surprise réalisée avec une conserve

Un bon cadeau maison : vous pouvez également réaliser un bon cadeau, comme en magasin, en offrant de votre personne. « Bon pour un séance de câlins », « Bon pour un moment au 7e ciel ». Laissez libre cours à votre imagination ;-)

 

7.      Les achats malins

Moins de 10 CHF

Stickers, 1,90 CHF chez Micasa

Un mug décoré, Maison du Monde, 8,95 CHF

Une bouteille d’assemblage As de Cœur, AOP Vaud. 9,95 CHF en promotion chez Coop

 

Moins de 20 CHF

Bougie de massage Plaisirs Secrets

19 CHF, Sosexy.ch 

 

Thé Lov Organic, Manor, 15 CHF/100g

 

Entre 20 et 50 CHF

Porte-clés couple, 29.90 CHF chez ideecadeau.ch

Corps à cœur, 22.90 CHF, et ses billets doux "action ou vérité"

Eau de toilette Anaïs Anaïs, 29.90 CHF en promotion chez Marionnaud

Gel douche Bulgari, 37.90 CHF chez Marionnaud

 

Pour ceux qui veulent exploser le budget

Montre Frédérique Constant Heartbeat, 1850 CHF au lieu de 3750 CHF

En exclusivité sur Sovogue.ch    

 

Affichages : 1602
1 Clics: 1602
1 Clics: 1602

Vacances de Pâques : partez à l’aventure chez nest à Vevey !

Du 8 au 23 avril, la chasse aux œufs promet d’être riche en surprises délicieuses et en amusement pour les bambins qui s’aventureront dans les méandres du musée expérientiel nest.

Car non seulement il sera question de partir à la conquête des œufs dissimulés aux quatre coins de musée, mais un concours sera également organisé pour permettre aux plus chanceux de remporter l’organisation d’une fête d’anniversaire ou un brunch en famille dans ce complexe ludique et interactif qui retrace l’histoire de Nestlé. 

Ouvert en juin dernier, nest se présente comme un espace de découvertes inédit de Nestlé. Et effectivement, pour l’avoir visité, l’endroit fait un peu office d’ovni dans le paysage culturel romand ! Installé à deux pas de la gare, là où Henri Nestlé avait implanté sa fabrique de farine lactée, nest vous ouvre ses portes sur un intérieur contemporain et chaleureux qui contraste avec les bâtiments industriels environnants. Cette dichotomie vous suivra tout au long de la visite car la particularité de nest est de vous entraîner d’un univers à l’autre, de vous faire voyager dans le temps mais aussi à travers le monde, mêlant les archives anciennes de l’entreprise veveysane à une technologie de pointe (réalité augmentée, système kintect).

Vous pensiez déjà bien connaître Nestlé ? Alors sachez que vous en apprendrez encore davantage sur les premiers pas de l'entreprise, sur les difficultés qu’elle a dû affronter au siècle passé et sur les enjeux sociaux et environnementaux qui l’anime. Ainsi, vous serez invité(e) à vous asseoir autour d’une table virtuelle et vous interroger à l’aide de jeux interactifs et exploratoires sur des thématiques actuelles : Pourrons-nous toujours boire notre café comme aujourd’hui ? Comment répondre à la problématique de l’eau, de l’énergie ou à celle du travail des enfants ?

Le parcours étant riche en activités et en informations, n’hésitez pas à prendre une pause pendant ou après la visite au Café Henri dans une ambiance bistrot authentique. Les jus frais sont à tomber, on a testé ;-) !

Informations spéciales Pâques

8 au 23 avril : Chasse aux œufs

15-16-17 avril : Brunch de Pâques avec animations (ballons, ateliers de créations artistiques et apparitions du lapin Quiky)

Pour plus de précisions : https://www.le-nest.ch/fr

Affichages : 1698
1 Clics: 1698
1 Clics: 1698

Carnaval: les déguisements pas chers de dernière minute

Pour fêter Carnaval en grande pompe, il faut être déguisé(e)!

Découvre nos idées de costumes à bas prix et qui ne nécessitent pas trop de travail...

1. Docteur Maboul

Vous connaissez certainement ce jeu culte où il faut retirer des organes/os à un patient avec une pince sans déclencher de sonnerie. Alors nous vous proposons de vous déguiser en patient du Docteur Maboul de manière assez simple puisqu'il vous faudra un nez rouge, un pull de couleur clair et un pantalon rouge. Ensuite, il vous reste à customiser vos vêtements avec l'os en forme d'étrier, le coeur, la pomme d'Adam, etc. Pour confectionner les organes, vous pouvez utiliser du tissu à thermocoller.

2. La grappe de raisins

Un costume original qui nécessite une tenue violette ou verte et des ballons assortis. Seul inconvénient: les petits plaisantins qui s'en donneront à cœur joie en crevant vos ballons!

3. Le pilote d'avion

Idéal pour un enfant, ce déguisement est facile à réaliser mais demande quand même un peu de temps. Vous aurez besoin de carton suffisamment grand pour accueillir un enfant ou un adulte à l'intérieur. Des chutes de cartons pour réaliser les hélices que vous assemblerez avec de la colle et une grande attache parisienne en laiton pour la fixer. Les ailes de l'avion se réalisent grâce aux rabats du carton (ouvertures/fermetures). Reste à peindre l'engin et à trouver des accessoires! Un bonnet et des lunettes de plongée seront parfaites pour le casque d'aviateur.

4. La barre chocolatée Kit Kat

Idéal si vous êtes accompagné(e) par un proche, ce déguisement est très vite créé. Il vous faut une tenue rouge (pullover et bas/pantalons slim), du papier cartonné que vous peindrez en rouge avec l'inscription Kit versus Kat et que vous fixerez soit directement sur le vêtement avec une épingle à nourrice ou autour du cou comme sur la photo ci-dessus, et du maquillage brun pour le visage, voire les bras/mains.

5. Le bébé

Très facile puisqu'il demande surtout des accessoires que vous pouvez trouver facilement autour de vous grâce à des proches qui ont des enfants, tels que le biberon, la bavette, une lolette, une peluche, etc. Pour confectionner la couche, prenez soit un très grand foulard, soit un vieux drap que vous couperez aux bonnes dimensions. Habillez-vous avec des bas, la couche, un simple pullover et une casquette ou un bonnet.

Ensuite, pour faire vous-même des confettis à la mode radine, il suffit de vider toutes les perforatrices que vous aurez sous la main! Facile et pas cher ;-)

Affichages : 2093
1 Clics: 2093
1 Clics: 2093

Quel salaire gagnent les "people" suisses ?

Notre pays n'étant pas grand, nos personnalités - si elles veulent réussir - ont meilleur temps de franchir la frontière !

Chez Radin, nous avons souhaité nous pencher sur les revenus des personnalités suisses qu'elles œuvrent dans le pays ou qu'elles brillent à l'international.

Les sportifs

Le maître incontesté: Roger Federer

Selon les dernières estimations, Roger aurait engrangé 85 millions de CHF entre janvier 2016 et janvier 2017 (informations prises en compte avant sa victoire à l'Open d'Australie, ce qui doit passablement changer la donne!). Un salaire journalier à près de 250'000 CHF, soit ce qu'un ménage suisse très très aisé gagne annuellement... D'après les calculs, le champion de tennis-entrepreneur pèserait près de 275 millions de CHF car, outre ses gains professionnels, il devrait son immense fortune à de judicieux placements boursiers, un patrimoine immobilier conséquent et de juteux contrats publicitaires. Mais le sportif est également généreux puisqu'il a créé une fondation dédiée à l'éducation des enfants en Afrique du Sud et en Suisse.

Frère d'armes du Bâlois, Stan Wawrinka toucherait 10 millions de salaire annuel (sans compter les revenus publicitaires).

Les footeux:

Selon le classement du Blick (2015), Ricardo Rodriguez, en contrat avec le VfL Wolfsburg jusqu'en 2019, touche 8 milliions de francs par an.

Gardien de Wolfsburg, Diego Benaglio, n'est pas à plaindre avec des émoluments de 6,2 millions, soit un chouia plus que Xherdan Shaqiri qui comptabilise 6 millions annuels.

En prolongeant son contrat le 2 février à la Juventus de Turin jusqu'au 30 juin 2018, Stephan Lichteiner pourra profiter encore deux ans de ses 4,4 millions de récompense annuels (chiffres datant de 2016, la donne a peut-être changé avec le nouveau contrat).

Les hockeyeurs

En contrat avec les Flyers de Philadelphie, Mark Streit gagne 5 millions de dollars annuels.

Sur les pistes

Lara Gut avait connu une faible saison en 2015. Ses revenus annuels avaient donc chuté de 300'000 CHF (2014) à 102'000 CHF (hors contrats publicitaires). Nous n'avons pu trouver les chiffres de 2016 mais suite à son triomphe en Super-G à Val d'Isère , il est fort à parier que le montant à nouveau dû augmenter!

Sur deux-roues

Fabian Cancellara pesait 4 millions annuels après avoir signé un juteux contrat avec Trek en 2013. Il a tiré sa révérence en octobre dernier, après avoir été médaillé d'or olympique à Rio au contre-la-montre et quadruple champion du monde dans cette discipline.

Salaire juteux et retraite à vie pour nos conseillers fédéraux

Si on entend actuellement beaucoup parler de gros sous avec le scandale Fillon dans la course à la primaire française, les revenus sont tout aussi juteux chez nos politiques helvètes.

En 2016, le revenu brut d’un conseiller fédéral est de 445’163 francs par an et une indemnité pour frais de 30’000.- francs. Il profite en outre d’un véhicule de fonction à usage privé et d’un chauffeur à usage public. En revanche, il paye son loyer et ses impôts comme tout le monde et n’émarge pas aux frais de l’Etat pour aucune autre dépense, sauf sa protection qui ne perdure qu’un an après son départ. S’il reste en fonction plus de quatre ans, il touchera ensuite une retraite s’élevant à 50% du salaire des conseillers en activité, à savoir plus de 220'000 CHF annuel. Quand Monsieur Berset clame que les caisses de l'AVS se vident et qu'en tant que bons citoyens que nous sommes, il nous faudra travailler plus longtemps pour toucher une retraite pas très confortable, la situation est plutôt ironique...

En descendant un peu les échelons du statut d'homme ou de femme politique, nous avons souhaiter prendre l'exemple du Valaisan Oskar Freysinger puisqu'il a été au cœur d'une vaste polémique salariale en 2014. Le représentant UDC touche en effet 240'000 CHF comme membre du gouvernement valaisan et perçoit également 100'000 CHF pour siéger au Conseil national. Le cumul salarial de deux mandats étant mal perçu, la pratique veut - c'est en tout cas ce qui se pratique dans les autres cantons - qu'un élu dans cette situation reverse ses revenus fédéraux aux caisses cantonales. Oskar Freysinger s'y est refusé en conservant alors ses 340'000 CHF/an, sans pour autant enfreindre les règles en vigueur en Valais.

Miss Suisse plus mal lotie

Alors on ne va pas dire que son salaire est peu élevé puisque la plus belle Suissesse touche 10'000 CHF mensuels, mais elle ne peut plus faire fructifier ses revenus comme jadis l'ont fait ses consœurs Christa Rigozzi (570'000 CHF en 2006) ou Lauriane Gilliéron (470'000 CHF, 2005) comme l'impose le nouveau règlement de Miss Suisse. C'est en 2014 que les choses ont changé avec Laetitia Guarino qui a été la première Miss à recevoir un salaire fixe et plafonné à 120'000 CHF annuels avec comme mission première les enjeux sociaux et caritatifs. Avant, les Miss n'avaient pas de salaire mais pouvaient faire passer leurs intérêts personnels en prêtant leur image à de nombreuses marques et ainsi recevoir des royalties. Moins intéressant sur le plan financier mais, chez Radin, nous trouvons la démarche actuelle beaucoup plus sensée et humaine. Bravo !

Beauté 2.0

Internet est le nouvel eldorado et les métiers de demain seront numériques! Dans les années 80, quand on demandait à un enfant ce qu'il souhaitait faire, il répondait: "pilote", "institutrice", "pompier"... En 2000, c'était plutôt "chanteur" ou "mannequin". Eh bien en soyez pas étonné si, aujourd'hui, un bambin vous répond: "blogueur". En effet, quand on est un blogueur influent, on peut gagner un salaire mensuel à 5 chiffres en étant scotché à son Smarthpone toute la journée, soit le rêve de tout ado.

La Suissesse d'origine Biélorusse, Kristina Bazan, est donc un exemple parfait de la montée en puissance des influenceurs made in réseaux sociaux qui dictent la pluie et le beau temps en matière de tendances. Les marques se les arrachent, les jeunes les vénèrent et eux touchent le pactole! Egérie L'Oréal, Chopard et Mugler, Kristina Bazan s'est fait connaître grâce à son blog de mode Kayture. Aujourd'hui, elle occupe le 2e place du classement Forbes dans al catégorie Art & Style en tant que blogueuse la plus influente du monde ! Ses billets postés se monnaient à prix d'or (6'000 CHF le post), sa venue à une soirée (150'000 CHF) et  son contrat avec L'Oréal est à 7 chiffres... À seulement 22 ans, Miss Bazan pèse plusieurs millions ! 

Les personnalités de la télévision

Contrairement aux idées reçues, il ne fait pas bon travailler à la RTS en matière de salaire. Le petit écran helvète ne rapporte pas tellement gros à ses présentateurs même s'ils sont fidèles au poste chaque soir. En 2005, Esther Mamarbachi confiait au magazine en ligne Largeur.com gagner 100'000 CHF par an. Soit le salaire d'un prof de gymnase bien établi.

Quant à Darius Rochebin, son salaire devrait avoisiner les 120'000 CHF annuels. À titre comparatif, Claire Chazal touchait 120'000 euros mensuels sur TF1 et le salaire de David Pujadas sur France 2 (chaîne du service public) se monte à 18'000 euros mensuels.

En matière d'argent, il est donc préférable de sortir de nos frontières quand on est animateur. C'est ce qu'a fait Michelle Hunziker, ex d'Eros Ramazotti, qui est anime plusieurs émissions TV en Allemagne et en Italie. Sa fortune est estimée à 3 millions de CHF.


Affichages : 2332
1 Clics: 2332
1 Clics: 2332

Séjour à l'hôtel: ne vous faites pas avoir par les faux bons plans!

Les vacances de Pâques approchent et vous êtes peut-être tenté(e) par une escapade citadine ou alors un séjour en bord de mer... Choisir un hôtel peut devenir un vrai casse-tête d'autant que les prix peuvent varier du simple au double sur les divers portails en ligne de voyagistes!

Marche à suivre du voyageur futé :

1. Le site de l'hôtel sélectionné en premier tu visiteras

2. Les bonnes offres tu compareras

3. Tes talents de négociateur tu aiguiseras

4. Entre les lignes tu liras

Revenons un peu sur les points susmentionnés.

En effet, si vous avez porté votre choix sur un hôtel en particulier, pensez déjà à vous rendre sur sa plateforme internet car souvent les hôteliers ou les chaînes hôtelières proposent des offres spéciales qui sont beaucoup moins chères que les agences de voyage en ligne.

Pour exemple, chez Radin, nous avons fait le test en optant pour un séjour de 4 nuits à Marrakech dans un hôtel de la chaîne hôtelière Accord. Nous sommes allés,dans un premier temps, consulter les offres des mastodontes du voyage en ligne (Booking.com, Tripadvisor, Voyageprive.com, Hotels.com). Les offres se valaient plus ou moins, certaines offrant un avantage supplémentaires, à savoir le petit-déjeuner inclus. Nous avons ensuite été sur le site de l'hôtel en question et avons été redirigés rapidement sur le site du groupe hôtelier Accord. Là, surprise: les tarifs affichés étaient quasi similaires à ceux des sites de voyage réputés "au meilleur prix" et autre point fort, nous nous sommes abonnés au programme de fidélité Accord (inscription gratuite en un clic) ce qui nous a permis d'obtenir les avantages VIP dans tous les hôtels du groupe: 10% de rabais supplémentaires sur les réservations, les petits-déjeuner inclus, le surclassement dans la mesure des possibilités, etc. Bref, nous avons passé un peu plus de temps que pour une simple réservation en 2 clics mais cela valait vraiment la peine puisque nous avons économisé 300 euros avec des services en plus! De même, en consultant d'autres sites internet d'hôtel à Marrakech, nous avons pu constater que ces derniers possédaient pas mal d'offres promotionnelles telles que "1 nuit offert dès 3 nuits réservées", "réservation anticipée = 10% de rabais supplémentaires", etc.

Ensuite, passée cette étape, si vous constatez que vous pouvez obtenir des tarifs plus attractifs sur des sites alternatifs, n'hésitez pas à lancer un comparatif avec le site trivago.ch.

Concernant le point 3, il ne faut pas hésiter à contacter directement l'hôtel choisi pour négocier. En Suisse, nous ne sommes pas vraiment habitués à cette pratique mais sachez qu'il est grand temps de commencer puisque cela peut vous faire économiser de l'argent et que vous pourriez en plus être surpris du bon accueil de l'hôtelier. En effet, quand un hôtel est affiché sur Booking ou une autre plateforme en ligne du même type, la plateforme en question se prend une commission au passage (pour Booking, elle se monte à 16%). Du coup, croyez bien qu'un hôtelier préfèrera vous proposer la chambre au même tarif qu'affiché chez un voyagiste en ligne puisqu'il y gagnera davantage. Pour corroborer ces dires, suite à un week-end passé dans un très bel hôtel de Paris et réservé via Booking, nous avons été encouragés par le réceptionniste de l'hôtel de les appeler directement pour un prochain séjour afin qu'il nous fasse bénéficier de conditions plus intéressantes. 

Enfin, n'oubliez pas de bien lire les conditions au moment de conclure votre réservation. Les options "non remboursables" sont à prendre en considération en fonction du montant investi, le fait qu'on vienne vous cherchez à l'aéroport ou non, les taxes supplémentaires qui vous seront demandées, etc. Il faut bien prendre en considération l'ensemble de l'offre (repas inclus ou non, type de chambre proposée, transfert inclus ou non, etc) car un prix attractif de prime abord peut se révéler moins intéressant une fois ajoutés tous les surplus!

Et si vous avez un budget serré, pensez à l'option Airbnb qui vous permet de réserver un appartement, villa ou autre, à des particuliers.

Nous vous conseillons de lire également l'article FRC qui parle du sujet.

Affichages : 1648
1 Clics: 1648
1 Clics: 1648

Marges brutes record pour Migros et Coop

Les deux détaillants suisses affichent les plus importantes marges brutes* d'Europe et, bien entendu, ce sont nous consommateurs qui payons le prix fort!

Pas étonnant que les Suisses aiment faire leurs emplettes à l'étranger... Selon une étude menée par la société allemande de conseil Deekeling Arndt Advisors pour l'association des fabricants de marques suisses Promarca, Migros aurait dégagé une marge brute de 40,2% en 2015, soit la plus haute marge d'Europe. Coop arrive en 2ème position avec 29,8%.

En comparaison, Carrefour en France génère 20,9% de marge brute et, en Angleterre, les chaînes Sainsbury's et Tesco comptabilisent respectivement 6,2% et 5,2% de marges.

Pour Patrik Ducrey, vice-directeur de la Commission de la concurrence (COMCO), cité par Schweiz am Sonntag, la forte concentration du marché constitue une des raisons pour lesquelles les prix en Suisse sont plus élevés. Le haut fonctionnaire évoque même un «duopole effectif». «Les marges brutes élevées sont une boîte noire», indique-t-il dans les colonnes du journal alémanique. (source: 24Heures, 19.02.2017).

Reste que selon les deux géants oranges suisses, les marges ne sont pas comparables, notamment à cause des loyers et des salaires plus élevés dans notre pays.

* la marge brute représente le ratio entre ventes et coût de production, soit combien gagne le détaillant après déduction des frais de ses marchandises.

Affichages : 1137
0 Clics: 1137
0 Clics: 1137

Pour boire et manger, les Suisses paient un saladier !

Boissons, nourriture et tabac coûtent 72% de plus chez nous que dans la moyenne européenne, selon les comparaisons annuelles effectuées par Eurostat.

Cet état de fait n'est pas très réjouissant puisque cela confirme encore une fois que la Suisse est un îlot de cherté où les tarifs pratiqués ne sont pas toujours justifiés. Pour exemple, la Norvège et le Danemark - souvent comparés à la Suisse pour leur qualité de vie- affichent quant à eux des prix plus élevés de 60% et 45% seulement en comparaison avec la moyenne de l'UE. À noter par contre que les Norvégiens paient beaucoup plus cher les boissons alcoolisées et non alcoolisées, ainsi que le tabac et les produits laitiers. 

Où payer moins cher ?

Si vous avez l'habitude de pratiquer le tourisme d'achat, sachez que vous ne faites pas forcément les meilleures affaires en vous rendant en Allemagne ou en France. En effet, les prix sont les prix sont, en moyenne, seulement 3% moins chers dans le pays de Goethe et 9% plus bas dans l'Hexagone. Idem en Italie.

Pour faire vos emplettes à bas coût, il vous faudra aller en Macédoine, en Pologne ou en Roumanie, ce qui, vu la durée du trajet, n'est dès lors plus du tout rentable.

Affichages : 1875
1 Clics: 1875
1 Clics: 1875